SOMEHOW

LIZ WATKINS CHANTEUSE ALBUM SOMEHOW
Liz Watkins guitar player

En 36 ans, j’ai vécu bien des expériences passionnantes, surréalistes, marrantes ou un carrément dingues.

L’histoire de Somehow en fait partie…

Tout a commencé quand je tournais avec Tommy Emmanuel, guitariste incroyablement talentueux et trésor national australien.

Ensemble, nous avons parcouru le monde de 2003 à 2008 et donné plus de 300 shows par an. J’assurais la première partie de ses concerts, pendant une vingtaine de minutes, et il m’arrivait souvent de m’intégrer à son set.

C’est lors de nos voyages que j’ai pris conscience de la passion que j’avais développée pour l’écriture.

Il semblait que chaque expérience nouvelle m’inspirait une chanson. L’architecture de Vienne, l’Outback australien, les senteurs des plages de Thaïlande, le vent du large de la Mer d’Irlande, le vacarme de New York, la quiétude de la campagne anglaise…

Partout où j’allais, j’entendais le Monde me dire « Tu dois partager tout ça, d’une manière ou d’une autre ! ».

D’une manière ou d’une autre, « Somehow » en anglais… Si chaque découverte nourrissait ma passion d’écrire des chansons, alors j’allais en écrire…

Pendant les trajets en voiture…
Dans les halls d’attente des hôtels, des aéroports et des stations de radio… Lorsque, en plein décalage horaire, je me réveillais à 3 heures du matin… Assise dans les parcs, aux tables de pique-nique ou aux arrêts de bus…

Liz Watkins songwriting

Je saisissais la moindre opportunité d’écrire et de jouer. J’écrivais, mue par un insatiable désir de saisir le monde que je découvrais et la volonté inébranlable de partager les émotions qu’il faisait naître.

Je ne savais pas encore que j’étais en train d’écrire l’album Somehow .

Au début du printemps 2005, Tommy suggéra que j’enregistre un album.

A l’époque, nous étions en Angleterre, en tournée avec une des plus brillants ingénieurs du son britannique, Neil « Tiny » Segrott, de Leicester. Il devint tout naturellement celui qui allait enregistrer, produire et mixer l’album, dans son « Tiny Studio ».

Nous avions les chansons, le studio, l’équipe de production, les musiciens et… 5 jours devant nous !

J’avais déjà sélectionné les chansons que je voulais enregistrer et nous nous sommes immédiatement mis au travail.

Pour la plupart d’entre elles, j’ai posé une première ligne de guitare et un premier jet de paroles, une sorte de ligne directrice.

Neil appela ses potes Galvin Hall, Chris Conway and Kate Easton qui prêtèrent leurs talents, respectivement à la batterie, aux claviers et à l’accompagnement vocal.

Tommy assura la plupart des parties guitare ainsi que certains vocaux. Neil prit le commandement de ce navire pour s’assurer qu’il ne dérive pas et peaufiner les détails.

C’est en tout dernier lieu que nous avons enregistré mes parties chant.

Même si j’avais fait des dizaines de démos avant ça, j’avais le sentiment que j’étais dans le « grand bain ». Je travaillais avec de grands professionnels, dans un vrai studio, et désormais il ne me restait plus que deux jours pour enregistrer neuf chansons du mieux que je pouvais !

J’avais une grosse pression mais, pour chacune des chansons, les fondations musicales que les autres musiciens avaient bâties étaient si solides que ça m’a énormément facilité le travail. En outre, le soutien et la gentillesse de Neil, ainsi que l’atmosphère détendue qui régnait dans le studio ont fini de chasser mon anxiété et boosté ma confiance.

Micro chant pour liz watkins

Au cinquième jour, Neil mixa toutes les chansons et mit la touche finale à l’album. Les étapes suivantes furent une séance photo en Italie, chez Mimmo Photography, puis l’élaboration du design de la pochette à Los Angeles, chez Beth Kindig.

Après six musiciens, cinq jours, quatre guitares, des séjours dans trois pays, trop de tasses de thé pour les compter (vous voyez ce que je veux dire ?), un magnifique et enthousiasmant travail d’équipe, Somehow était né. Jusqu’alors, je traduisais mes émotions sur du papier, avec un stylo et une guitare. Désormais, je pouvais faire entendre ce que le monde m’avait quotidiennement inspiré.

Somehow est désormais disponible sur cdbaby